ÉPISODES


La saison comporte 14 épisodes de durée variable.

ÉPISODE 1
AIMÉ À MORT


Basé sur : Tales from the Crypt 25 (3)
Scénario : John Mankiewicz + Joe Minion
Réalisation : Tom Mankiewicz
Musique : Jimmy Webb
Durée : 28 min

Amoureux de sa voisine actrice Miranda Singer, l'aspirant scénariste Edward Foster utilise sur elle un philtre d'amour que lui a offert leur propriétaire, le mystérieux Stronham. Une adaptation fidèle (quoi que plus salée) du récit d'origine avec un surcroît de sadisme dans la conclusion.

Note : 4 / 5
ÉPISODE 2
MORT PAR CHAROGNE


Basé sur : Shock Suspenstories 9 (4)
Scénario : Steven E. de Souza
Réalisation : Steven E. de Souza
Musique : Bruce Broughton
Durée : 27 min

Cherchant à se réfugier au Mexique, le tueur en série évadé Earl Raymond Diggs doit traverser le désert alors qu'il est menotté au cadavre du policier Alexander et poursuivi par un vautour bien décidé à l'inscrire à son menu. Ce épisode reprend le pitch de l'histoire original mais avec une bien meilleure chute.

Note : 5 / 5
ÉPISODE 3
LE PIÈGE


Basé sur : Shock Suspenstories 18 (2)
Scénario : Scott Alexander
Réalisation : Michael J. Fox
Musique : Peter Allen + Michael Cruz + Gary Scott
Durée : 28 min

Lou Paloma met en scène sa propre mort dans l'espoir de toucher une assurance-vie mais se retrouve pris à son propre piège quand ses complices, à savoir son épouse Irene et son frère Billy, le font passer pour son propre meurtrier.

Note : 5 / 5
ÉPISODE 4
ABRA CADAVRE


Basé sur : Tales from the Crypt 26 (3)
Scénario : Jim Birge
Réalisation : Stephen Hopkins
Musique : Alan Silvestri
Durée : 29 min

Fraîchement assassiné et sur le point d'être disséqué en cours d'anatomie mais toujours conscient de ce qui lui arrive, Carl Fairbanks nous raconte ses impressions dans cette adaptation qui respecte l'histoire originale tout en ajoutant un surcroît de sadisme à sa conclusion.

Note : 5 / 5
ÉPISODE 5
TÊTE D'AFFICHE


Basé sur : Vault of Horror 39 (2)
Scénario : Myles Berkowitz
Réalisation : Todd Holland
Musique : Jay Ferguson
Durée : 28 min

Acteur talentueux mais incapable de trouver des rôles à cause de son physique quelconque, Barry Blye est prêt à tout pour obtenir celui d'Hamlet, y compris à tuer son rival Winton Robbins. Même si le sort final de son anti-héros est téléphoné, l'épisode est efficace, arrivant à le rendre sympathique et à nous faire comprendre à quel point il est désespéré au point de commettre l'irréparable, et on a droit à quelques foreshadowings comme la scène de l'audition où il utilise pour de faux la même arme qui lui servira à commettre un meurtre, et peut-être même la présence au casting de Louise Fletcher qui pourrait être un indice cinéphile sur la vraie nature du théâtre où doit se jouer Hamlet.

Note : 4 / 5
ÉPISODE 6
ATTENTE MORTE


Basé sur : Vault of Horror 23 (3)
Scénario : Gilbert Adler + Al Katz
Réalisation : Tobe Hooper
Musique : David Mansfield
Durée : 29 min

Ce jeu d'alliances et de trahisons pour s'emparer d'une inestimable perle noire est malheureusement un exemple parfait d'adaptation ratée qui ne comprend pas que tout le sel du récit d'origine était que son anti-héros gagnait progressivement la confiance du propriétaire de la perle pour mieux le tuer et s'en emparer sans se rendre compte que son fidèle serviteur faisait de même avec lui pour obtenir quelque chose qui, dans sa culture, avait tout autant de valeur. Ici, ce parallèle n'existe pas, le twist arrive comme un cheveu sur la soupe et l'histoire est condensée sur 2-3 jours au lieu de s'étendre sur plusieurs années, faisant perdre tout son sens au titre.

Note : 1 / 5
ÉPISODE 7
LE VAMPIRE RÉCALCITRANT


Basé sur : Vault of Horror 20 (2)
Scénario : Terry Black
Réalisation : Elliot Silverstein
Musique : Cliff Eidelman
Durée : 29 min

Donald Longtooth, un vampire timide, satisfait sa soif de sang en travaillant comme veilleur de nuit dans une banque du sang. Quand il apprend qu'elle est au bord du licenciement économique, il se mue en justicier, tuant des criminels dont il utilise le sang pour alimenter l'établissement. Un épisode très fun à la conclusion bien meilleure que celle du récit d'origine.

Note : 5 / 5
ÉPISODE 8
LE CHEVALET VOUS TUE


Basé sur : Vault of Horror 31 (1)
Scénario : Larry Wilson
Réalisation : John Harrison
Musique : J. Peter Robinson
Durée : 28 min

Pour satisfaire les goûts du collectionneur d'art morbide Malcolm Mayflower, le peintre Jack Craig trouve l'inspiration en commettant des meurtres. Un épisode à la conclusion particulièrement désespérée et mettant en scène un criminel ambivalent puisqu'il est conscient de devenir un monstre et cherche à échapper à cette spirale infernale, Mayflower et sa petite amie Sharon pouvant être vus comme des personnifications de ses mauvaise et bonne consciences.

Note : 5 / 5
ÉPISODE 9
PÂLEUR D'ORDONNATEUR


Basé sur : Tales from the Crypt 39 (1)
Scénario : Ron Finley
Réalisation : Michael Thau
Musique : Nicholas Pike
Durée : 26 min

À l'aide de leur caméra, les geeks Aaron, Normie, Jess et Josh Quan espèrent révéler les activités criminelles du croque-mort Sebastian Esbrook et de son complice, le pharmacien Nate Grundy. Une adaptation qui respecte l'histoire originale tout en la modernisant en faisant de ses jeunes héros des vidéastes amateurs et qui, bien avant Stranger Things, joue la carte de la nostalgie 80s en situant clairement l'action durant cette période comme le prouvent la photographie et les références pop culturelles.

Note : 4 / 5
ÉPISODE 10
REPAS DE DEUIL


Basé sur : Tales from the Crypt 38 (4)
Scénario : Manny Coto
Réalisation : Manny Coto
Musique : Nicholas Pike
Durée : 27 min

Quel est le lien entre une série de meurtres de sans-abris et l'ouverture d'un cimetière pour SDF par l'association caritative Grateful Homeless Outcasts Unwanted Layaway Society? Le journaliste Dale Sweeney enquête.

Note : 4 / 5
ÉPISODE 11
SECONDE SCINDÉE


Basé sur : Shock SuspenStories 4 (1)
Scénario : Richard Christian Matheson
Réalisation : Russel Mulcahy
Musique : Brian May + Nicholas Pike
Durée : 28 min

Liz Kelly-Dixon s'ennuie auprès de son mari, Steve Dixon, jusqu'à ce que ce dernier engage un nouveau bûcheron, Ted Morgan, qui ne la laisse pas indifférente. Une adaptation fidèle qui modernise le récit original en remplaçant la hache par une tronçonneuse dans la scène finale.

Note : 4 / 5
ÉPISODE 12
DATE LIMITE


Basé sur : Shock SuspenStories 12 (1)
Scénario : Walter Hill + Mae Woods
Réalisation : Walter Hill
Musique : Steve Bartek
Durée : 27 min

Ancien journaliste devenu un alcoolique sans-emploi, Charles McKenzie décide de remonter la pente après sa rencontre avec la belle Vicki. Phil Stone, son ancien employeur, accepte de le reprendre à condition qu'il lui offre rapidement un article sur une affaire de meurtre. Gros ratage que cet épisode basé sur un pitch trop pauvre pour alimenter 27 minutes sans s'étirer en longueur et qui change inutilement la fin originale où le héros tuait sans le savoir la femme qu'il aimait alors qu'il le fait ici en parfaite connaissance de cause et alors qu'il vient de commettre un crime parfait, la scène finale le montre interné sans aucune explication. Le titre a un double sens puisqu'il fait évidemment allusion au délai dont dispose le héros pour écrire son article mais peut aussi se traduire par "Ligne morte".

Note : 0 / 5
ÉPISODE 13
GÂCHÉ


Basé sur : Haunt of Fear 26 (3)
Scénario : Connie Johnson + Doug Ronning
Réalisation : Andy Wolk
Musique : Craig Safan
Durée : 28 min

Leon, son chirurgien de mari, la délaissant au profit de ses recherches, la midinette Janet se console dans les bras d'Abel, un technicien du câble. Un épisode très drôle qui s'amuse à caser une histoire dans l'histoire avec le feuilleton dont l'héroïne est fan et dont l'intrigue présente des similarités avec celle de l'histoire principale. Un détail curieux: les prénoms du mari et de l'amant sont intervertis par rapport à l'histoire originale.

Note : 4 / 5
ÉPISODE 14
FOIE JAUNE


Basé sur : Shock SuspenStories 1 (2)
Scénario : Gilbert Adler + Al Katz + Jim Thomas + John Thomas
Réalisation : Robert Zemeckis
Musique : Alan Silvestri
Durée : 39 min

Voulant prouver à ses hommes que son fils Martin n'est pas un lâche, le général Kalthrob le charge de participer à une mission contre la promesse de le muter loin des premières lignes; mais Martin panique et abandonne ses hommes qui sont abattus par les Allemands, lui valant d'être condamné au peloton d'exécution par son propre père. À moins que..? Un excellent épisode antimilitariste à la conclusion des plus cyniques.

Note : 5 / 5



MOYENNE ≈ 3,9 / 5